Malgré l'abondance de la ressource et certaines incertitudes entourant les stocks de homard accumulés par la Nouvelle-Écosse, les discussions au Seafood Expo de Boston permettent d'espérer que l'année 2016 sera aussi favorable que 2015 pour le homard.

Tout en admettant qu'il soit difficile de prévoir un prix exact pour le moment, le directeur adjoint de Fruits de mer Madeleine, aux Îles-de-la-Madeleine, Pierre Desraspe, anticipe tout de même des prix un peu plus élevés.

Selon M. Deraspe, une deuxième bonne année viendrait atténuer les années difficiles qui ont suivi la crise économique de 2008.

Plus d'articles

Commentaires