Voué à la satire de la politique traditionnelle, le Parti rhinocéros a officiellement présenté 80 candidats en vue des prochaines élections fédérales, jusqu'à maintenant.

Le chef du Parti, Sébastien Corhino, se présente dans la circonscription de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques. Sa formation politique se démarque par son plan qui s'échelonne sur un millénaire.

Sébastien Corhino souhaite privatiser l'armée canadienne, nationaliser les restaurants Tim Horton's et se concentrer sur la sécurité des Canadiens... à sa façon.

Si tous les électeurs qui n'ont pas voté aux dernières élections votent cette fois-ci pour son parti, Sébastien Corhino estime qu'il pourrait diriger un gouvernement majoritaire.

Voir la politique autrement

En plus d'avoir présenté 80 candidats au pays, le Parti recrute aussi des bénévoles, comme Olivier d'Amours, qui n'écarte pas un éventuel saut en politique aux côtés de Sébastien Corhino.

Le Parti rhinocéros a aussi une vision bien particulière du projet Énergie Est, de TransCanada.

« Ce qui est important, c'est que le sens du pipeline soit du Québec vers l'Alberta, estime Sébastien Corhino. Ensuite, on va enlever le pétrole du pipeline et on va faire couler un fleuron de l'économie québécoise : des bières de microbrasseries. »

Si ce parti marginal propose des idées différentes, son premier objectif est de promouvoir les régions. Toutes les circonscriptions de l'Est du Québec ont un candidat représentant le Parti rhinocéros.

D'après un reportage de Michaëlle Ouellet

Plus d'articles

Commentaires