Retour

À New Carlisle, des détenus travaillent le bois et... sur eux-mêmes

Le Centre de détention de New Carlisle permet aux détenus qui ont un bon comportement de travailler le bois. Ceux-ci font principalement de la confection de bois d'allumage et de chauffage qui est vendu dans les épiceries et les campings du sud de la Gaspésie.

Un texte de Brigitte Dubé

Ceux qui démontrent plus d'habileté peuvent fabriquer des chevaux de bois, des tables de pique-nique et même des abris utilisés pour la chasse.

L'atelier fonctionne comme une véritable entreprise où l'on prend les commandes, gère l'inventaire, effectue les livraisons. Il génère quelques modestes profits, ce qui permet aux participants de recevoir un petit salaire.

L'atelier a été mis en place en 2001, dans le but de promouvoir la réinsertion sociale des contrevenants.

M. Poirier ajoute que les détenus ont plus de motivation à améliorer leur comportement au centre de détention, ce qui leur permet de venir travailler à l'atelier.

Deux détenus rencontrés, dont on ne peut divulguer le nom, n'ont que de bons mots pour cette expérience.

Pour un autre détenu, qui travaille à l'atelier depuis trois mois, les journées passent beaucoup plus vite.

L'homme constate que l'atelier lui permet de développer ses habiletés et sa confiance en soi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine