Retour

Abandon du projet de port pétrolier de TransCanada : soulagement dans l'Est du Québec

TransCanada a annoncé ce matin, par voie de communiqué, qu'elle abandonnait son projet de construction d'un port pétrolier au Québec. La compagnie d'hydrocarbures, basée à Calgary explique sa décision par l'examen des commentaires émis par les collectivités locales, des principales parties prenantes et de ses clients.

Un texte de Guillaume Bouillon

TransCanada affirmait qu'une décision devait être prise d'ici la fin de l'année. Finalement, elle tombe le lendemain de l'assermentation d'un nouveau conseil des ministres et d'un nouveau premier ministre.

En avril, TransCanada avait déjà indiqué qu'elle renonçait à son projet de terminal maritime et de réservoirs de stockage de pétrole, à proximité du port de Cacouna, une zone du Bas-Saint-Laurent fréquentée par des bélugas de l'estuaire du Saint-Laurent. La municipalité de Baie-des-Sables était, depuis, envisagée comme site potentiel.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, se dit soulagé que TransCanada abandonne officiellement le projet de construire un terminal maritime au Québec. Monsieur Bérubé a toujours affirmé que le projet n'avait pas de retombée économique pour la région, mais comportait beaucoup de risques.

Le maire de Baie-des-Sables, Denis Santerre, n'a pas voulu commenter la nouvelle. Il explique sa décision en affirmant qu'il n'y a jamais eu de discussion entre TransCanada et la municipalité. La même réponse a aussi été recueillie auprès de la population car, en bout de ligne, le projet est toujours demeuré sur papier.

De son côté, le porte-parole du groupe « Non à une marée noire dans le Saint-Laurent », Martin Poirier, se réjouit de cette nouvelle. « On attendait depuis plusieurs mois cette réponse-là de la part de TransCanada. L'automne avançait et on n'avait toujours pas de réponse. Pour nous, ça vient encore plus donner l'heure juste que ce projet n'a pas sa place au Québec. »

 Alexander Reford, directeur des Jardins de Métis, affirme pour sa part que l'abandon du projet de port pétrolier au Québec représente un grand soulagement puisque selon lui, le projet Énergie Est représentait une menace tant au niveau environnemental que touristique.

TransCanada va donc modifier sa demande auprès de l'Office national de l'énergie pour retirer son projet de port au Québec. Toutefois,la compagnie soutient être déterminée à construire l'oléoduc Énergie Est pour acheminer du pétrole dans les raffineries du Québec et du Nouveau-Brunswick.

D'après les informations de Louis Lahaye Roy

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine