Retour

Abus de confiance : l'ex-directrice générale de Saint-Médard plaide coupable

L'ex-directrice générale et secrétaire-trésorière de la municipalité de Saint-Médard dans Les Basques, Andrée Ouellet Beaulieu, a plaidé coupable à un chef d'accusation d'abus de confiance mardi matin au palais de justice de Rimouski. 

Lorsqu'elle était directrice générale de la municipalité de Saint-Médard, entre 2009 et 2013, Andrée Ouellet Beaulieu était également propriétaire de la compagnie Transport A. Beaulieu avec son conjoint. Selon le juge Martin Gagnon, elle s'est trouvée en conflit d'intérêts à plusieurs reprises puisque cette compagnie a effectué de nombreux contrats pour la municipalité de Saint-Médard, et ce, même si la municipalité avait son propre camion pour effectuer des travaux.

Il s'agit d'un abus de confiance envers la municipalité de 212 habitants, a dit le juge.

Andrée Ouellet Beaulieu aurait pu être passible d'une peine d'emprisonnement de cinq ans, mais grâce à une entente entre les deux partis, elle aura plutôt une période de probation de deux ans, avec comme conditions de ne pas troubler l'ordre public. L'ex-directrice générale devra également effectuer des travaux communautaires pour une période de huit mois

D'ici les quatre prochains mois, elle doit également faire un don de 500 $ à l'organisme Moisson Rimouski-Neigette.

L'Unité permanente anticorruption (UPAC) avait ciblé la municipalité de Saint-Médard en juillet 2013 et avait arrêté Andrée Ouellet Beaulieu en décembre 2014.

D'après les informations de Jennifer Boudreau

Plus d'articles