Retour

Accident d'hélicoptère à Sept-Îles : le BST conclut à une erreur humaine

L'accident d'hélicoptère survenu lors d'un vol d'entraînement à l'aéroport de Sept-Îles, le 3 février 2013, est dû à une erreur humaine, selon le Bureau de la sécurité des transports (BST). Dans son rapport, l'organisme conclut qu'une simulation de situation d'urgence a mal tourné parce que « la procédure [...] à observer pour effectuer cette manoeuvre n'avait pas été suivie ».

Lors de cet accident, les pales du rotor principal ont touché la piste d'atterrissage occasionnant des blessures graves au pilote instructeur et des blessures mineures à deux pilotes en formation.

Procédures d'urgence et port du casque

Le rapport du BST s'attarde aussi à la question du port du casque et conclut que s'il avait été porté, le casque « aurait probablement réduit ou prévenu les blessures des pilotes ».

Autre constat des auteurs du rapport : les interventions d'urgence menées lors de l'accident « n'étaient pas coordonnées ».

À cet égard, le BST conclut que « lorsque des véhicules d'urgence circulent sur une piste en service et qu'il n'y a aucune coordination entre l'exploitant de l'aéroport et les unités d'intervention d'urgence, ni aucun moyen de communiquer avec la station d'information de vol, il existe un risque de collision sur la piste ».

Plus d'articles

Commentaires