Retour

Accusé d'agression sexuelle, le chef McKenzie se retire temporairement

Accusé d'agression sexuelle sur une mineur, le chef du conseil de bande de Uashat-Maliotenam, Mike McKenzie, a décidé de se retirer temporairement de son poste, afin de réfléchir à son avenir.

C'est la vice-chef, Virginie Michel, qui prendra le relais et dirigera le conseil de bande. 

Les élus du conseil de bande de Uashat-Maliotenam, s'étaient réunis ce matin pour déterminer leur position quant à l'avenir du chef. Ce dernier participait d'ailleurs à la rencontre.

Mike McKenzie fait face à trois chefs d'accusation : agression sexuelle, attouchement et incitation à des attouchements sexuels sur un enfant de moins de quatorze ans.

Les événements se seraient produits entre le 15 juin 2000 et le 20 mai 2001 à Sept-Îles ainsi que dans la communauté innue de Mashteuiatsh, au Lac-Saint-Jean.

Le ministère des Affaires autochtones à Ottawa réagira par voie de communiqué, selon l'attachée de presse de la ministre Carolyn Bennett.

Enquête publique du coroner : témoignage annulé

Mike McKenzie devait formuler des recommandations aujourd'hui dans le cadre de l'enquête publique du coroner sur les suicides survenus à Uashat-Maliotenam en 2015, mais son témoignage a été annulé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine