Retour

Agression sur Guy Turcotte à Port-Cartier : la SQ n'enquête pas

La Sûreté du Québec confirme qu'aucune enquête policière n'a été déclenchée à la suite d'une agression commise à l'endroit de Guy Turcotte au pénitencier de Port-Cartier.

L'avocat, Pierre Tabah, qui représente le détenu a fait parvenir une lettre aux dirigeants du pénitencier pour se plaindre.

Selon ce que rapporte Pierre Tabah, Guy Turcotte aurait subi des blessures mineures. Il aurait été transporté à l'infirmerie de la prison de Port-Cartier, mais il a refusé de porter plainte contre ses assaillants. L'événement s'est produit vendredi, peu de temps après que Guy Turcotte ait été transféré à la prison de Port-Cartier.

Le chargé de cours en criminologie, Jean-Claude Bernheim, affirme que les autorités carcérales devraient enquêter, même si le détenu a refusé de déposer une plainte.

Service correctionnel Canada confirme qu'une enquête interne a été déclenchée. Des recommandations seront formulées pour éviter qu'une situation semblable ne se reproduise.

Guy Turcotte n'est pas le premier détenu à subir une agression au pénitencier de Port-Cartier. En 2014, le présumé meurtrier Alain Perreault s'était fait violemment battre par un codétenu, Patrick Langlois. Il a ensuite été condamné à purger six mois de pénitencier supplémentaires. 

Rappelons que Guy Turcotte a été condamné à la prison à perpétuité lors de son deuxième procès pour le meurtre de ses enfants, survenu en février 2009. Guy Turcotte pourrait obtenir une remise en liberté conditionnelle dans 17 ans. 

Plus d'articles