Retour

Aide gouvernementale souhaitée au chantier Verreault des Méchins

Après avoir réalisé sans aide la phase 1 du projet d'agrandissement de sa cale sèche, la présidente du chantier maritime Verreault des Méchins, Denise Verreault, compte solliciter l'aide du gouvernement pour la suite.

Pour elle, le projet s'inscrit parfaitement dans la vision de la Stratégie maritime.

Mme Verreault n'a reçu aucune aide de Québec pour la première étape parce que, selon elle, les deux parties n'ont pas réussi à s'entendre. Pour la deuxième, elle demandera à Québec une aide équivalente à 60 % des coûts du projet évalué à 20 millions de dollars.

Si le gouvernement s'impliquait, fait valoir Denise Verreault, le projet pourrait se réaliser plus rapidement. Ça aurait un effet positif sur le développement économique.

Sans entente, il faudrait patienter

S'il n'y a pas d'entente, Denise Verreault croit qu'elle devra patienter encore trois ans avant de lancer la prochaine étape. Le projet doit s'accomplir en trois phases et totalisera un investissement de près de 40 millions de dollars.

Récemment, le ministre responsable de la région, Jean D'Amour, rappelait l'intention de son gouvernement d'aider le chantier maritime des Méchins.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine