Retour

Albertville ferme ses routes au transport du bois

La municipalité d'Albertville, dans la Matapédia, ferme ses routes au transport de bois de la forêt publique. Le conseil de la municipalité a adopté une résolution en ce sens lors d'une séance spéciale mardi soir.

Les routes du rang 6 Sud, du rang 8 Sud et la route Principale, entre le centre villageois et la jonction du rang 8, sont donc fermées aux transporteurs de bois.

Les routes se dégradent

Selon le maire de la municipalité, Martin Landry, le transport de bois dégrade les routes depuis de nombreuses années. Il affirme que la pression des poids lourds sur la chaussée occasionne des coûts supplémentaires d'entretien et de réparation.

Le maire ne peut toutefois préciser le montant des dépenses additionnelles engendrées par le passage des camions.

La direction de la municipalité affirme avoir discuté avec des membres de l'industrie forestière, notamment avec le groupe Cédrico, pour qu'ils participent à l'entretien des routes, sans succès. Radio-Canada tente d'obtenir des réactions du Groupe Cédrico, qui opère une usine à Causapscal notamment.

Et le maire insiste, les industriels doivent aussi contribuer.

Le maire Landry ajoute que ses citoyens n'ont pas à défrayer seuls la facture pour l'entretien des routes « donc un moment donné, c'est des budgets qui sont fermés puis nous ce qu'on demande à l'industrie c'est de participer financièrement. »

Accès interdit aux camions forestiers

Le maire d'Albertville signale qu'une pancarte a été installée aux abords de la route à l'attention des camionneurs, où il est écrit: interdit de circuler.

Martin Landry affirme que des moyens supplémentaires pourraient être mis en place si les industriels ne respectent pas la décision de la municipalité, ce qui pourrait aller jusqu'à l'installation de barrières.

Plus d'articles

Commentaires