Retour

Alumineries : il y a de la place pour la Côte-Nord et le Saguenay, dit Alexandre Cloutier

Le candidat à la direction du Parti québécois Alexandre Cloutier estime que la Côte-Nord et le Saguenay-Lac-Saint-Jean peuvent obtenir une part d'investissements dans leurs alumineries.

Il réagit ainsi aux inquiétudes d'élus du Saguenay-Lac-Saint-Jean concernant l'investissement potentiel de Rio Tinto dans l'aluminerie Alouette, à Sept-Îles, pour un projet d'expansion de l'usine.

Alexandre Cloutier estime que le marché mondial de l'aluminium est suffisamment bon pour que les entreprises présentes au Saguenay-Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord modernisent leurs installations et réalisent des projets qui traînent depuis plusieurs années.

« On regarde la demande mondiale, il y a de la place pour tout le monde, alors il faut qu'on en profite. Que ce soit Rio Tinto Alcan, Alcoa ou Alouette, il faut que les projets aillent de l'avant et qu'il y ait de la création d'emplois. »

Alexandre Cloutier mise également sur la diversification économique. « Il faut aussi aider nos jeunes entrepreneurs et prendre un peu de distance de la grande entreprise », croit le candidat.

Rallier les souverainistes

Par ailleurs, Alexandre Cloutier estime qu'il ralliera les forces souverainistes de la Côte-Nord avec son plan pour réussir l'indépendance du Québec.

S'il est élu chef de son parti, le député de Lac-Saint-Jean veut créer huit chantiers de travail pour aborder les enjeux reliés à l'indépendance et répondre clairement aux questions que se posent les Québécois.

Il qualifie son projet de rassembleur et de gagnant, des caractéristiques que cherchent les membres du Parti québécois, selon lui.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine