La Ville d'Amqui a perdu en fin de semaine l'une de ses plus importantes ambassadrices de la culture. L'ancienne responsable de la culture de la Ville d'Amqui et une des âmes d'Artquimédia, Céline Dubé, est décédée samedi des suites d'un cancer.

Un texte de Joane Bérubé

Mme Dubé s'est éteinte après un combat de plusieurs années contre la maladie.

Mme Dubé était entrée au service de la Ville d'Amqui en 1984 et y a travaillé pendant 25 ans. La diffusion de spectacles et notamment l'accès aux arts de la scène pour les jeunes de la Matapédia ont été au cœur de son action.

À partir de 1995, elle prend la barre du diffuseur de spectacles le CODEC, qui deviendra par la suite Diffusion Mordicus.

Le coordonnateur artistique et technique de Diffusion Mordicus, Michel Coutu, qui a travaillé avec elle pendant 15 ans, rappelle que c'est grâce à elle que le projet de rénovation de la salle Jean-Cossette a pu voir le jour. Les premières ébauches du projet, qui s'est réalisé en 2014, datent de 1996, souligne M. Coutu.

Réunis en fin de semaine à Rimouski, les diffuseurs de l'Est ont d'ailleurs dédié, samedi, le banquet du ROSEQ à sa mémoire.

Diffusion Mordicus a aussi reçu au gala le prix Distinction du CALQ, soit le prix le plus important du ROSEQ, une distinction que le diffuseur s'était aussi méritée en 2003 sous la gouverne de Mme Dubé. « Je voyais encore en fin de semaine au ROSEQ des diffuseurs qui se demandaient comment elle allait, ce qu'elle faisait », raconte M. Coutu.

Michel Coutu parle de Céline Dubé comme d'une femme d'avant-garde, énergique, difficile à abattre, qui avait fait de la culture, sa vie. « Elle était une mère poule pour nous, avec un sens de l'humour assez incroyable », ajoute Michel Coutu.

Après avoir quitté son poste à la Ville d'Amqui, Mme Dubé a travaillé plus récemment comme animatrice de vie étudiante au Centre matapédien d'études collégiales.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque