Retour

Anticosti : Pétrolia devra consulter les Innus avant de préparer le site Jupiter

La Cour supérieure rejette la demande de Pétrolia, qui souhaitait entamer immédiatement les travaux de préparation sur le site Jupiter, à Anticosti.

Pétrolia a déplacé la localisation de ce site de forage pour éviter d'avoir à construire un pont pour enjamber la rivière Jupiter. La compagnie soutenait que ces travaux de préparation devaient absolument s'effectuer cet automne.

Pétrolia doit toutefois consulter à nouveau les Innus de Mingan pour que le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques accepte cette modification au certificat d'autorisation, délivré le 15 juin. Cette consultation n'a pas encore eu lieu. 

Dans sa décision, rendue publique jeudi, le juge Bernard Godbout affirme que Pétrolia ne bénéficie pas « d'une apparence de droit pouvant justifier l'émission des mesures de sauvegarde recherchée ». Pétrolia devra donc consulter les Innus de Mingan avant de pouvoir procéder aux travaux de préparation sur le site Jupiter.

Le maire satisfait

Le maire de la municipalité de L'Île-d'Anticosti, John Pineault, se réjouit de cette décision de la Cour. « Disons que c'est peut-être une petite tuile pour Pétrolia, mais je pense que la prochaine bataille c'est vraiment l'injonction du peuple innu qui va être entendue, j'espère, au début de décembre », dit-il.

John Pineault ajoute que le mois de novembre aurait été un mauvais moment pour lancer ces travaux puisque les chasseurs sont nombreux sur l'île. « Les gens de la [Société des établissements de plein air du Québec] ne voulaient pas avoir de travaux sur leur terrain, surtout dans ce mois-là », explique le maire.

L'été dernier, le chef de la communauté innue de Mingan, Jean-Charles Piétacho, a déposé une injonction pour faire cesser les travaux de forage par fracturation hydraulique, sur l'île d'Anticosti.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?