Retour

Anticosti veut restreindre les forages près des sources d'eau potable

La Municipalité de L'Île-d'Anticosti veut imposer son propre règlement de protection des sources d'eau potable et souhaite que Québec lui cède cette compétence. 

Elle va adopter mardi soir à la séance du conseil municipal un avis de motion pour préparer ce règlement qui serait plus strict que celui en vigueur dans la province. 

Cette démarche s'inscrit dans la contestation de huit municipalités du projet de loi 106 sur la mise en oeuvre de la politique énergétique au Québec. 

L'avis de motion prévoit l'interdiction de forages ou de sondages stratigraphiques à moins de 2 km de tout puits artésien s'il dessert moins de 20 personnes et à moins de 6 km s'il alimente plus de 20 résidents.

De plus, tout type de forage sera interdit à moins de 10 km d'un puits artésien ou de surface qui alimente un système d'aqueduc municipal qui dessert plus de 20 personnes.

Le règlement de Québec, quant à lui, proscrit des travaux de forage à une distance de moins de 500 m d'une source d'eau potable. 

L'avis de motion de la Municipalité de L'Île-d'Anticosti servira de base à un projet de règlement qu'elle pourrait adopter au cours des prochaines séances du conseil municipal.

Plus d'articles

Commentaires