Retour

ArcelorMittal : 4,5 M$ de Québec pour le gaz naturel liquéfié

L'entreprise ArcelorMittal sur la Côte-Nord reçoit une subvention de 4,5 millions de dollars de Québec pour soutenir la réalisation d'un projet-pilote qui vise la conversion énergétique de son procédé de fabrication vers le gaz naturel liquéfié.

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, également responsable de la Côte-Nord, viendra en faire l'annonce prochainement.

La somme, qui proviendra du Fonds vert, est accordée pour trois ans dans le cadre du plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques.

Le projet-pilote que réalisera ArcelorMittal vise à montrer la faisabilité de ce nouveau procédé.

Il permettra également de mesurer les avantages économiques et environnementaux du gaz naturel liquéfié pour l'entreprise. Le gaz naturel sera acheminé par Gaz Métro par camion.

Le président de la Chambre de commerce de Sept-Îles, Marc Brouillette, estime que cette subvention octroyée à ArcelorMittal est un pas dans la bonne direction.

« Ça nous ouvre une panoplie [d'occasions], c'est ce qui est important, dit-il. Le projet-pilote va venir confirmer l'intérêt de grands utilisateurs du gaz naturel liquéfié. Si les résultats escomptés sont présents, on va passer à une autre étape et regarder un développement beaucoup plus large. »

Les industries de la région demandent depuis des années que la région soit approvisionnée en gaz naturel. Les élus de la Côte-Nord, comme les maires de Sept-Îles et de Port-Cartier, réclament à leur tour un engagement de Québec en ce sens. 

L'accès à cette ressource est devenu une condition au développement minier.

Plus d'articles