Retour

ArcelorMittal : près de 70 mises à pied à prévoir, selon le syndicat des Métallos

Un plan de restructuration plane à l'horizon à l'entreprise ArcelorMittal sur la Côte-Nord, ce qui pourrait se traduire par quelque 70 mises à pied, selon le syndicat des Métallos.

Une note à l'interne a été envoyée aux travailleurs pour leur expliquer la situation, selon le syndicat. Les Métallos sont en discussion avec le géant mondial de l'acier pour étudier des mesures d'atténuation. 

Le représentant des travailleurs d'ArcelorMittal au syndicat des Métallos, Nicolas Lapierre, affirme que l'employeur analyse toujours plusieurs scénarios.

En juillet dernier, ArcelorMittal a proposé à des employés de Port-Cartier et du Mont-Wright, près de Fermont, des incitatifs pour des départs à la retraite anticipée, en raison du ralentissement économique.

La compagnie a aussi offert à ses travailleurs de prendre des congés sans solde afin de permettre à ceux qui le souhaitaient d'étudier d'autres avenues d'emploi.

Au mois de juin, ArcelorMittal a supprimé 40 postes de cadres à ses installations de Port-Cartier, de Fermont et de Montréal. Elle a invoqué la baisse du prix du fer et la volatilité du marché pour justifier cette décision. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine