Retour

ArcelorMittal se prépare à tester le gaz naturel à Port-Cartier

Le producteur minier ArcelorMittal entreprend les travaux pour l'accueil du gaz naturel qui sera expérimenté à ses installations de Port-Cartier. Une partie du procédé de transfomation en boulettes de fer sera converti au gaz naturel liquéfié, en remplacement du mazout lourd. 

La minière a reçu une subvention de 4,5 millions de dollars du gouvernement du Québec pour la réalisation de ce projet, qui lui permettra de mesurer les avantages économiques et environnementaux du gaz naturel liquéfié.

L'aide a été confirmée lors d'une visite à Port-Cartier de Pierre Arcand, le ministre responsable de la Côte-Nord, le 21 mars dernier.

ArcelorMittal profitera de l'arrêt d'une fournaise pour changer une partie de l'équipement nécessaire à cette conversion énergétique.

Selon le chef de procédé de la métallurgie et de la recherche, Patrick Malenfant, les travaux doivent être réalisés pendant que l'équipement ne fonctionne pas, ce qui survient une fois aux deux ou trois ans.

Ce projet permettrait à la minière de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 30 %. Le gaz naturel sera acheminé par camion.

Un texte de Louis Garneau, d'après les informations de Diana Gonzalez

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine