Retour

Atterrissage d'urgence à Gaspé : Les dommages s'élèvent à 140 000 $

Un apprenti pilote était aux commandes de l'appareil Piper PA-31 Navajo, lorsque les moteurs se sont arrêtés en plein vol. Le moteur de l'avion avait reçu le mauvais type de carburant, forçant un enseignant à prendre les commandes pour assurer un atterrissage sécuritaire.

Éric Émond, du Cégep de Chicoutimi, affirme que le dossier est maintenant clos, pour l'institution d'enseignement.

C'est désormais à la compagnie d'assurance, Marsh Canada, de décider de la suite des choses, selon monsieur Émond.

De notre côté l’avion a été réparé. L’avion fonctionne normalement présentement. Alors’il y a une suite à avoir à cette histoire ben c’est à l’assureur à prendre la décision en conséquence.

Érice Émond, responsable des communications, Cégep de Chicoutimi

De son côté, la ville de Gaspé avait mené des vérifications internes, à la suite de l'incident, pour déterminer s'il s'agissait d'une erreur du pilote, ou de la personne qui s'occupait du ravitaillement.

Cinq mois plus tard, la ville indique qu'elle n'émettra aucun commentaire et que le dossier est maintenant entre les mains de ses assureurs.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards