Retour

Attirer les jeunes entrepreneurs sur la Côte-Nord grâce à Internet haute vitesse

L'accès à Internet haute vitesse demeure un enjeu pour plusieurs municipalités éloignées du Québec. À Natashquan, sur la Côte-Nord, l'arrivée de la fibre optique en 2012 a ouvert de nouvelles possibilités aux travailleurs et aux entrepreneurs.

Un texte de Katy Larouche

Julien Barnoin et Stéphanie Landry travaillent dans l'industrie du jeu vidéo. Il y a un an, ils ont pris la décision de s'installer à Natashquan, le village natal de Stéphanie. Leur bureau avec vue sur la mer est situé à près de 1300 kilomètres de celui de leurs collègues.

Rester connecté

Il y a tout juste quatre ans, le couple n'aurait pas pu songer à un tel déménagement. Il fallait plusieurs minutes pour simplement charger une page web, raconte Stéphanie Landry.

L'envoi de courriel et l'organisation de vidéoconférences permettent au couple de travailler à distance avec leur équipe.

Par ailleurs, Julien Barnoin a su user d'ingéniosité pour conserver un lien avec ses collègues de Montréal. Il a créé un robot qu'il téléguide avec son cellulaire et qui se déplace dans son bureau à Montréal.

« Le robot de téléprésence permet de se déplacer, de voir les gens et de leur parler un peu comme si j'étais présent là-bas », explique Julien Barnoin.

Augmenter les ventes en hiver

L'entrepreneure Annick Latreille, qui confectionne des produits pour le corps et pour la table à partir de plantes cueillies à Natashquan, profite aussi de l'accès à Internet.

Sa boutique en ligne, inaugurée cet hiver, lui permet d'assurer des revenus à son entreprise en dehors de la saison touristique.

C'est l'appel de la nature qui a convaincu ces trois entrepreneurs de faire le grand saut vers la vie en région. Aujourd'hui, ils ne s'imagineraient pas retourner vivre à Montréal.

Plus d'articles

Commentaires