Le conseiller municipal d'Amqui Pierre D'Amours dénonce l'attitude du maire dans le dossier du projet de restauration du wagon Lynnewood, pour souligner le 150e anniversaire du Canada. Gaétan Ruest l'a inscrit à l'ordre du jour de la séance du conseil municipal sans en parler aux conseillers, alors que le projet a été rejeté deux fois.

Un texte de Jean-François Deschênes

Les conseillers municipaux se sont unis pour retirer le point de l'ordre du jour.

Selon M. D'Amours, de nombreux courriels ont été envoyés à l'insu des élus. Il considère que leur énergie devrait être mise ailleurs plutôt que sur ce dossier rejeté deux fois par le conseil municipal. « Les énergies qu'on consacre à un projet qui nous divise plutôt qu'il nous rassemble, ça a un coût. Tout l'exercice démocratique associé à ce projet, il y a un coût également. »

Gaétan Ruest espérait que ses conseillers se rallient à sa résolution et acceptent d'attendre avant de mettre le wagon Lynnewood en vente, pour permettre au projet Train Océan 150 de se réaliser. Le maire a souligné les nombreux appuis donnés au projet.

Intérêt pour le Lynnewood

La directrice de l'auberge l'Ambassadeur d'Amqui, Geneviève Barrette, a proposé au conseil de faire l'acquisition du wagon si le projet Train océan 150 se concrétise. Elle souhaiterait en faire un attrait touristique. « On aurait aimé faire des visites et faire des forfaits avec des couchers à l'intérieur du Lynnewood. »

Elle ne comprend pas pourquoi les élus refusent d'écouter son projet.

D'après les informations d'Élise Thivierge

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine