Le conseiller municipal d'Amqui Pierre D'Amours dénonce l'attitude du maire dans le dossier du projet de restauration du wagon Lynnewood, pour souligner le 150e anniversaire du Canada. Gaétan Ruest l'a inscrit à l'ordre du jour de la séance du conseil municipal sans en parler aux conseillers, alors que le projet a été rejeté deux fois.

Un texte de Jean-François Deschênes

Les conseillers municipaux se sont unis pour retirer le point de l'ordre du jour.

Selon M. D'Amours, de nombreux courriels ont été envoyés à l'insu des élus. Il considère que leur énergie devrait être mise ailleurs plutôt que sur ce dossier rejeté deux fois par le conseil municipal. « Les énergies qu'on consacre à un projet qui nous divise plutôt qu'il nous rassemble, ça a un coût. Tout l'exercice démocratique associé à ce projet, il y a un coût également. »

Gaétan Ruest espérait que ses conseillers se rallient à sa résolution et acceptent d'attendre avant de mettre le wagon Lynnewood en vente, pour permettre au projet Train Océan 150 de se réaliser. Le maire a souligné les nombreux appuis donnés au projet.

Intérêt pour le Lynnewood

La directrice de l'auberge l'Ambassadeur d'Amqui, Geneviève Barrette, a proposé au conseil de faire l'acquisition du wagon si le projet Train océan 150 se concrétise. Elle souhaiterait en faire un attrait touristique. « On aurait aimé faire des visites et faire des forfaits avec des couchers à l'intérieur du Lynnewood. »

Elle ne comprend pas pourquoi les élus refusent d'écouter son projet.

D'après les informations d'Élise Thivierge

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »