Retour

Au tour des travailleurs d’ArcelorMittal à Port-Cartier de rejeter le gel des salaires

À l'instar de leurs collègues de la mine du mont Wright, les travailleurs syndiqués des Métallos d'ArcelorMittal ont à leur tour voté contre le gel des salaires proposé par le géant mondial de l'acier.

Ils ont rejeté ce gel à la quasi-unanimité, mercredi, lors de trois assemblées générales. Au moins 450 des 700 employés du secteur de Port-Cartier se sont présentés aux rencontres, selon le coordonnateur du syndicat des Métallos, Nicolas Lapierre. 

Il estime qu'ArcelorMittal n'aura pas le choix de respecter la convention collective et de verser l'augmentation salariale, qui est prévue le 1er mars. Cette hausse sera la dernière de l'actuel contrat de travail, qui prendra fin le 28 février 2017.

Par ailleurs, le Syndicat des métallos poursuit ses discussions avec la compagnie minière au sujet de son plan de restructuration. Nicolas Lapierre soutient qu'il y a déjà eu une vingtaine de mises à pied.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine