Retour

Austérité : des organismes communautaires gaspésiens et madeliniens manifestent

Les organismes communautaires de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine ont rencontré les députés régionaux aujourd'hui, lundi. Comme ailleurs au Québec, ils sont mobilisés pour dénoncer les politiques d'austérité du gouvernement Couillard.

Un texte d'Alix-Anne Turcotti, en collaboration avec Brigitte Dubé et Jean-François Deschênes

Un millier d'organismes communautaires de partout au Québec ont fermé ou fermeront leurs portes lundi, mardi et mercredi.

Pour la coordonnatrice des organismes communautaires de la Gaspésie et des Îles, Geneviève Giguère, les dernières compressions du gouvernement ont affaibli ces derniers, alors qu'ils étaient déjà à bout de souffle.

« On est carrément en situation d'urgence, clâme-t-elle. Avec l'affaiblissement des services publics, on crée une pression supplémentaire sur les groupes communautaires. »

En Gaspésie, les organismes communautaires estiment que la région a besoin de 25 millions de dollars en financement. Le financement actuel est de 12 millions.

Un rassemblement regroupant une quarantaine de manifestants s'est tenu ce matin à Sainte-Anne-des-Monts, devant le bureau de Gaétan Lelièvre, député de Gaspé. 

Donc, ça va être important comme opposition qu'on mette de la pression sur le gouvernement pour que ces surplus ne soient pas uniquement affectés pour les élections dans deux ans, mais qu'on s'occupe des besoins de la société et des besoins de la Gaspésie et le communautaire en fait partie c'est clair. »

Inquiétude à Murdochville

La présidente de l'Association des personnes handicapées de Murdochville, Armande Lebouthillier, craint de devoir fermer les portes si le manque à gagner n'est pas comblé.
Pour la première fois en huit ans, la présidente dit faire face à un déficit de 5000 dollars sur un budget de tout au plus 26 000 dollars. Les employés temporaires ont été mis à pied dernièrement.

L'association vient en aide à une vingtaine de résidents de l'ancienne ville minière.

D'autres rassemblements se sont déroulés à Carleton-sur-Mer, devant le bureau de Sylvain Roy, député de Bonaventure et celui de Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia. Aux Îles-de-la-Madeleine, une délégation de la Table des organismes communautaires rencontrera le député mardi matin.

4000 organismes réclament une augmentation de leurs subventions de base

Cette action fait partie d'une campagne lancée par une coalition réunissant près de 4000 organismes qui réclament une augmentation de leurs subventions de base dès le dépôt du prochain budget provincial.

Amorcée aujourd'hui, avec des actions dans toutes les régions du Québec qui cibleront notamment les députés libéraux, la campagne de sensibilisation se terminera mercredi avec des manifestations dans plusieurs villes.

Selon le porte-parole de la campagne des organismes communautaires, François Saillant, le manque à gagner au Québec serait de 475 millions $.

La co-porte-parole régionale et coordonnatrice à la Table régionale des organismes communautaires du Bas-Saint-Laurent, Émilie Saint-Pierre, dénonce les coupes dans les services publics et les programmes sociaux de l'ordre de 4 milliards de dollars depuis 2014.

Pour sa part, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, assure que le financement des groupes communautaires n'a pas été réduit.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?