Retour

Autochtones et non-Autochtones unissent leurs voix pour défendre la Côte-Nord

Les élus nord-côtiers et les chefs autochtones créent une instance politique régionale pour unir leurs voix et défendre les intérêts de la Côte-Nord. Ils étaient réunis jeudi, à Sept-Îles, dans le cadre du protocole de rapprochement.

Dès la semaine prochaine, les modalités de cette instance seront définies comme le financement et le plan d'action.

Les élus nord-côtiers et les chefs autochtones ont présenté les deux dossiers sur lesquels ils veulent travailler, soit le désenclavement de la Basse-Côte-Nord par le prolongement de la route 138 et l'enseignement de l'histoire des deux peuples.

« C'est la création d'une nouvelle société », Serge Bouchard

L'anthropologue, Serge Bouchard, a prononcé une conférence lors de la rencontre. Il qualifie ce rapprochement d'historique. Selon lui, il s'agit d'un symbole d'espoir pour la création d'une nouvelle société.

Serge Bouchard félicite la volonté des communautés innues d'unir leurs voix à celle des élus nord-côtiers. Il espère que ce protocole servira d'exemple pour d'autres régions du Québec. Serge Bouchard veut que la Côte-Nord serve d'école notamment pour l'Abitibi.

D'après les informations d'Evelyne Côté 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine