Retour

Aux Escoumins, des enfants à l'épicerie en fauteuil adapté

Un épicier des Escoumins facilite les courses d'une famille dont les deux filles sont atteintes d'une maladie dégénérative. Des paniers spéciaux permettent aux fillettes d'accompagner leurs parents au marché d'alimentation.

Les jumelles Norah et Alexia aiment bien accompagner leurs parents au marché, mais la maladie complique leurs déplacements. Elles sont atteintes de polyneuropathie sensitivomotrice avec agénésie du corps calleux, une maladie dégénérative.

Depuis qu'elles sont bébés, ça apporte un retard moteur, un retard au niveau du langage, dans le fond, dans pas mal toutes les sphères.

Marie-Eve Morneau, mère

À 4 ans, les fillettes sont devenues un peu trop grandes pour s'asseoir dans les paniers réguliers.

[Elles] sont rendues lourdes à soulever. Après ça, il faut rentrer les jambes avec les grosses bottes, et pour les sortir, c'est la même chose. Les bottes restent coincées, donc il faut être pratiquement deux pour les sortir.

Marie-Eve Morneau

La maman a récemment découvert sur Internet des paniers spéciaux adaptables. Elle a montré des photos aux propriétaires de l'épicerie. Ceux-ci se sont montrés ouverts à l'idée de s'en procurer, malgré le coût de 1000 $ l'unité.

Elle nous a fait la demande, en disant que ça ferait bien son bonheur de pouvoir venir ici faire son marché et emmener ses petites poulettes avec elle.

Cathy Laurencelle, copropriétaire, Alimentation Tremblay-Laurencelle

Selon les propriétaires du marché d'alimentation, il était naturel d'avoir de tels paniers pour mieux servir la clientèle.

Elles adorent ça. Parfois elles s'endorment même dans le panier...

Marie-Eve Morneau

Une attention qui fait toute une différence pour cette petite famille des Escoumins.

Un texte de Louis Garneau, d'après le reportage de Marlène Joseph Blais

Plus d'articles

Commentaires