Retour

Avec deux députés au pouvoir, les attentes sont grandes en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent

Le Parti libéral a fait plusieurs promesses électorales durant la dernière campagne pour le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine. Les citoyens et les élus se demandent maintenant s'il pourra tenir ses promesses.

Avec des députés au pouvoir dans les circonscriptions Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine et Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, les attentes sont importantes dans les municipalités.

Comme ces engagements touchent principalement les infrastructures, ils risquent d'engager des dépenses de plusieurs millions de dollars. Parmi les engagements, on dénombre notamment le prolongement de la piste de l'aéroport de Mont-Joli, la réouverture de la radio maritime de la Garde côtière de Rivière-au-Renard et de faire du port de Matane une zone industrielle régionale.

L'accessibilité à l'assurance-emploi : un enjeu crucial

Le nouveau premier ministre, Justin Trudeau, s'est aussi engagé durant la campagne électorale à améliorer l'accessibilité à l'assurance-emploi. Selon les mouvements qui défendent les chômeurs, la réforme des conservateurs a appauvri les travailleurs saisonniers.

« On espère profiter de la vague rouge qui a déferlé dans les Maritimes où il s'agit d'un enjeu majeur », indique le coordonnateur du Mouvement Action chômage Gaspésie-les Îles, Gaétan Cousineau.

La réalisation ou non de ces promesses électorales pourrait dépendre du poids politique qu'auront les députés libéraux des régions de l'Est, au sein d'un caucus qui compte pas moins de 40 députés, seulement au Québec.

D'après un reportage de Martin Toulgoat

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine