Retour

Baisse de 31 % des investissements miniers sur la Côte-Nord

Les investissements miniers sur la Côte-Nord ont diminué de 30,7 % en 2015 pour se chiffrer à 580 millions de dollars, d'après l'Institut de la statistique du Québec. Toutefois, les analystes estiment que les perspectives sont encourageantes dans le secteur minier pour les prochains mois.

Un texte d'Evelyne Côté

Dans l'ensemble du Québec, les investissements miniers ont chuté de 55,2 % par rapport au sommet de 2012, qui était de 5,1 milliards de dollars, pour s'établir à de 2,3 milliards de dollars.

Le Nord-du-Québec, l'Abitibi-Témiscamingue et la Côte-Nord se partagent 96,4 % des investissements miniers de la province.

Le marché du fer

La faiblesse du prix du fer sur les marchés se répercute de différentes façons dans la région.

La valeur des livraisons de minerai de fer a diminué de 46,4 % en 2015 par rapport à l'année précédente, ce qui représente une baisse de 1,1 milliard de dollars.

Avec la fermeture de Cliffs ressources naturelles, le nombre de travailleurs dans les mines de fer nord-côtières a régressé de 3347 à 2454 de 2013 à 2015. En tout, 15 934 personnes travaillent dans le secteur minier au Québec. 

La Côte-Nord occupe la troisième place après le Nord-du-Québec et l'Abitibi-Témiscamingue, concernant les dépenses en travaux d'exploration avec 19 millions de dollars. Le Nord-du-Québec demeure dans la mire des sociétés minières qui ont investi 117 millions de dollars pour explorer le territoire.

Perspectives encourageantes pour 2016

Malgré la chute du prix des métaux et des minéraux, le responsable des statistiques sur l'investissement minier à l'Institut statistique du Québec, Louis Madore, demeure optimiste quant aux perspectives en 2016.

Selon lui, une accalmie est à prévoir où « l'on pourrait voir enfin le soleil poindre à l'horizon ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine