Retour

Bas-Saint-Laurent : des enseignants votent pour la grève

Les enseignants des commissions scolaires du Fleuve-et-des-Lacs et Kamouraska-Rivière-du-Loup se sont donné un mandat de six jours de grève, mardi soir.

Un texte de Sébastien Desrosiers

Ils étaient plus de 600 à être réunis au Centre culturel Berger de Rivière-du-Loup pour discuter des négociations syndicales avec le gouvernement Couillard.

Les syndiqués ont voté pour la grève dans une proportion de 78 % à la Commission scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup et de 73 % à la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs. 

« Pour nous, c'est vraiment un vote qui est très significatif, affirme la présidente du Syndicat de l'enseignement du Grand-Portage, Nancy Bérubé. Le débat actuel est très important pour l'éducation. [...] On espère que le gouvernement va reculer sur certaines demandes qui, selon nous, font en sorte que l'école publique est attaquée. »

Mme Bérubé se défend, par ailleurs, de tenir les enfants en otages.

« Moi, j'occupe trois pantalons : un parent, une enseignante et une présidente de syndicat, explique-t-elle. Moi, je pense que le débat actuel dépasse tout ça. C'est certain que des moyens de pression, c'est le fun pour personne, mais à un moment donné, c'est important de mettre notre pied à terre. »

Les dates des journées de grève seront déterminées ultérieurement en front commun, en tenant compte de l'évolution des négociations.

Plus d'articles

Commentaires