Retour

Basse-Côte-Nord : les rassemblements innus de Musquaro désignés comme événement historique national

Ottawa désigne les missions annuelles des Innus à Musquaro, où se réunissaient plusieurs communautés autochtones en Basse-Côte-Nord entre 1800 et 1946, comme événement d'importance nationale à l'approche du 150e anniversaire du Canada.

Un texte d'Evelyne Côté

Selon le gouvernement du Canada, cet événement reflète la richesse de l'histoire du pays dans le domaine de la vie sociale et communautaire.

Situé entre Natashquan et La Romaine, Musquaro était un poste de traite et un lieu de rencontres estivales des communautés innues.

En 1805, les missionnaires y ont construit une première chapelle où ils baptisaient durant l'été les Innus de Natashquan, de La Romaine, de Pakuashipi et de Sheshatshiu, au Labrador.

Les voyages ont été interrompus de 1853 à 1881, mais les communautés se réunissaient tout de même à d'autres endroits en Basse-Côte-Nord.

Une nouvelle chapelle a été construite en 1882, marquant la reprise des voyages estivaux et la tradition de la mission de Musquaro.

Une tradition estivale innue

Chaque année, les familles s'y rassemblaient à la mi-juin une semaine ou deux, le temps du séjour du missionnaire, pour célébrer les nouvelles unions matrimoniales et les baptêmes.

Les communautés innues de Natashquan et de Pakuashipi ont délaissé le site en 1942 après qu'une famille ait failli se noyer au retour de Musquaro.

Le dernier rassemblement estival a eu lieu en 1946. Trois ans plus tard, la chapelle a été démantelée et déménagée à La Romaine.

Plus d'articles