Retour

Beau temps pour les chasseurs d'aurores boréales!

Ces jours-ci, le ciel de l'Est du Québec offre à la nuit tombée un spectacle de choix avec la danse automnale des aurores boréales. Septembre et octobre sont les mois les plus propices pour observer les fameuses marionnettes du ciel.

Un texte de Joane Bérubé

Plusieurs photographies et vidéos d'aurores boréales circulent depuis quelques jours sur les réseaux sociaux.

Depuis environ une dizaine d'années, l'astronome et photographe amateur Gino Audet lève les yeux au ciel pour y voir les étoiles, mais pas seulement.  Il « chasse » aussi les aurores pour les photographier.  

Il explique qu'au cours des derniers jours, un vent solaire d'environ 600 km par seconde souffle du nord vers le sud, ce qui favorise l'apparition d'aurores boréales au sud du pôle Nord. « Il faut imaginer une espèce d'anneau autour du pôle Nord et plus le vent souffle fort plus cela descend vers le sud », illustre M. Audet.

En raison de ce vent solaire, considéré comme mineur à modéré, les résidents de l'Est du Québec peuvent observer les aurores tous les soirs depuis dimanche.  

Le spectacle pourrait durer jusqu'à vendredi.

Selon Gino Audet, le meilleur moment pour observer les aurores boréales est en début de soirée, quoique cela dépende du vent et des nuages. « La météo spatiale peut changer en un clin d'œil », précise M. Audet.

Les amateurs vont préférer s'installer dans un endroit sans éclairage, si possible. Et un lac, une grange abandonnée ou un arbre au milieu d'un champ peuvent planter un excellent décor pour une bonne photo, ajoute l'astronome.

Le site solarham.net permet aux amateurs de suivre les prévisions de tempêtes solaires.

Pour ceux qui auraient raté ce premier spectacle, aucune crainte, le ciel est généreux : le phénomène devrait se produire encore plusieurs fois au cours de l'automne et de l'hiver.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine