Retour

Besoin de 2400 nouveaux arrivants par année en Gaspésie

La Gaspésie doit attirer 2400 nouveaux arrivants chaque année pour contrer la baisse démographique. Pour y arriver, une campagne nationale pour vendre la Gaspésie serait à prévoir.

D'après une entrevue diffusée à Bon pied, bonne heure.

La région fait déjà de gros efforts pour attirer des nouveaux arrivants, efforts qui portent leurs fruits. Il y en a environ 1900 nouvelles personnes qui choisissent la Gaspésie pour vivre chaque année, mais ce n'est pas assez. Il en faudrait au moins 500 de plus pour répondre aux besoins en main-d'œuvre, selon le coordonnateur de la Stratégie d'établissement durable des personnes en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, Danik O’Connor.

Le défi est multiple parce que les besoins en main-d’œuvre sont importants dans toutes les régions du Québec à cause principalement des baby-boomers qui prennent leur retraite. Il faut donc se démarquer des autres régions, explique M.O'Connor. « Ce qui est inquiétant, c’est qu’on va avoir à renverser la tendance, étant donné que toutes les régions du Québec ont le même objectif. »

Une campagne publicitaire?

Danick O’Connor avoue que la partie est loin d’être gagnée, parce que le problème en Gaspésie, c’est la perception des gens qui vivent à l'extérieur de la région.

Ils croient que la Gaspésie n’a pas de travail à leur offrir.

Pourtant, des milliers d’emplois sont disponibles et des milliers d’autres de tous les niveaux d’éducation seront disponibles dans les prochaines années, assure-t-il.

Il suggère aussi de lancer une campagne publicitaire nationale pour contrer cette perception. « C’est vraiment le meilleur moyen de montrer qu’il y a des emplois disponibles, pour briser les préjugés comme ceux-là qui sont quand même forts. »

Parmi les autres solutions, il y a les incitatifs financiers pour s’installer dans la région. Il faut continuer de les offrir, dit-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine