Retour

Bic : accueil mitigé pour un projet de site patrimonial

La Ville de Rimouski veut protéger les résidences anciennes situées en bordure du Parc du Bic. Plus d'une centaine de propriétés seraient soumises à ce classement patrimonial, mais le projet ne fait pas le bonheur de tout le monde.

Plusieurs maisons ancestrales bordent le parc du Bic. Il s'agit, pour la plupart, de résidences d'été d'une autre époque ou encore de chalets familiaux aujourd'hui transformés en domiciles permanents.

« Il y a un consensus sur la beauté exceptionnelle du territoire et les membres du conseil municipal on est préoccupé par la nécessité de préserver ce patrimoine-là », explique le conseiller municipal du district du Bic, Marc Parent.


Encadrer le développement

Marc Parent ajoute que la Ville de Rimouski ne veut ni limiter l'accès au secteur ni son développement, mais mieux l'encadrer. Par contre, tout projet de rénovation ou de construction devra être approuvé par un comité.

Dominique Dufour, propriétaire d'une maison touchée par le projet, craint que les coûts d'entretien de sa propriété augmentent. « Quand on veut faire une chose, il faut attendre trois mois et acheter de choses plus chères parce qu'il faut que ce soit dans le style de la maison », déplore-t-il.

Les propriétaires de toutes ces résidences viennent de recevoir une lettre de la Ville de Rimouski les informant du projet et ils sont tous convoqués le 28 octobre à une assemblée afin de discuter des modalités et des impacts de ce classement patrimonial.

Plus d'articles

Commentaires