Avec la période de chasse qui amènera de nombreux amateurs dans les bois, la Sûreté du Québec tient à rappeler l'importance de bien se préparer avant de s'aventurer en forêt.

D'après les informations de François Robert

Depuis le début septembre, les policiers ont dû mener plus d'une dizaine d'opérations pour secourir des personnes en situation de détresse dans la province, dont plusieurs sur la Côte-Nord.

Les chasseurs et promeneurs sont invités notamment à vérifier les prévisions météorologiques, se munir d'une trousse de survie, amener plus de nourriture et porter des vêtements et des chaussures adaptées.

« On fait souvent confiance à nos sens, mais nos sens ne sont pas infaillibles [...] D'avoir une boussole, d'avoir un GPS ou à tout le moins d'avoir une carte du secteur où on est ça permet de pouvoir nous repérer », précise Frédéric Fournier.

Le sergent Jean Tremblay, agent d'information à la Sûreté du Québec pour la Côte-Nord et le Saguenay-Lac-Saint-Jean, souligne l'importance de laisser des indications précises sur l'itinéraire prévu.

« Un itinéraire précis avec une date de retour précise et l'endroit le plus précis possible où l'on se dirige. Souvent, on va donner un lac, on va dire tel lac on va être dans ce secteur-là. Mais c'est un lac de deux ou trois kilomètres donc ça étend le secteur des recherches » , fait valoir le policier.

Frédéric Fournier insiste sur l'importance de privilégier un matériel compact et léger.

Lorsque le pire survient et que l'on perd ses repères, la meilleure solution consiste à rester sur place en attendant les secours. « Lorsque l'on constate que l'on est perdu et que l'on n'a pas vraiment la possibilité de retrouver notre chemin, c'est vraiment de rester sur place et de s'organiser pour rendre ce milieu-là le plus confortable possible », conclut le conseiller.

Plus d'articles

Commentaires