Québec entreprend une tournée régionale pour dégager des pistes de solution concrètes et viables afin que les régions du Québec puissent disposer d'un service aérien de qualité et à meilleur coût.

En fait, c’est une question récurrente et centrale pour plusieurs régions du Québec que pose cette tournée, qui démarre aujourd’hui avec un premier arrêt à Gaspé.

Il semble que ce soit encore plus mystérieux que l’injection du caramel dans une certaine tablette de chocolat.

Une des explications serait le manque de concurrence dans les aéroports régionaux. Toutefois, comme l’a souligné une des commissaires, Air Canada, qui est une compagnie privée, n'est pas là pour faire du développement régional. Son objectif est de rentabiliser ses opérations.

L’état des aéroports régionaux et leur nombre ont aussi été soulevés lors des interventions.

Diverses autres hypothèses ont été avancées, à Gaspé, où une quinzaine d'élus et d'intervenants des milieux économiques et touristiques sont surtout venus expliquer les conséquences du prix élevé des billets d'avion pour leur milieu.

Les Québécois désertent le transport aérien

Selon une récente étude de l'Union des municipalités du Québec, les billets d'avion seraient 55 % plus chers au Québec, qu'ailleurs au Canada. C’est tellement cher qu’on ne peut plus savoir quelle est la cause de la faiblesse de la demande, relève la chercheuse et commissaire Isabelle Dostaler.

Selon Mme Dostaler, les gens ont donc recours à d’autres solutions pour voyager.

C’est aussi ce que note le maire de Gaspé, Daniel Côté, qui est aussi président du comité sur les aéroports régionaux de l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

Les Québécois n’ont pas développé l’habitude de recourir au transport interrégional, croit M. Côté « Il y a trois fois moins de Québécois dans les vols régionaux, dit-il, qu’il y a de Canadiens. Le bassin de clients ne s’est pas développé, mais le potentiel est là. »

Le maire de Gaspé est convaincu que le prix des billets est le premier frein : « C’est avec un prix de billet acceptable, beaucoup plus bas que ce qu’on voit actuellement qu’on va créer chez les gens l’habitude de prendre l’avion. »

En organisant cette tournée, Québec met la table pour le Sommet sur le transport aérien régional qui se tiendra en février prochain à Lévis.

Cette tournée va s'arrêter dans un total de neuf villes. Elle se poursuivra, mardi, aux Îles-de-la-Madeleine. Les commissaires seront aussi de passage le 19 juin à Rimouski et le 20 juin à Sept-Îles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine