Retour

Bombardier : Bernard Généreux remet en question les motivations de l'AMT

Le député fédéral de Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, s'explique mal comment Bombardier a perdu un contrat de l'Agence métropolitaine de Transports (AMT) pour la construction de voitures destinées au train de banlieue de la région de Montréal.

Bernard Généreux rejette du revers de la main certaines raisons invoquées par l'AMT pour expliquer l'annulation de cet appel d'offres de 103 millions de dollars, pour lequel le seul soumissionnaire était Bombardier Transports.

Les dirigeants de l'organisme ont justifié leur décision en affirmant que Bombardier dépassait de six mois le délai de livraison fixé par l'AMT. Or, Bernard Généreux soutient que le délai sera encore plus long si l'organisme lance un nouvel appel d'offres international.

Le député conservateur se questionne également sur l'intérêt réel de l'AMT dans ce projet. « Il faut aussi croire que le projet de train électrique à Montréal a peut-être une influence dans cette décision-là, parce que tout est en réévaluation à Montréal concernant le transport en commun », affirme M. Généreux

L'appel d'offres international lancé par l'AMT en décembre visait la construction et la livraison de 24 voitures à deux niveaux destinées aux lignes de train de banlieue de Candiac, Vaudreuil-Dorion et Saint-Jérôme.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine