Selon le maire, Roch Audet, l’exercice a permis d’identifier les forces de la municipalité.

Les cinq axes de développement choisis sont l’économie régionale, la communauté, l’identité acadienne, les services et les infrastructures.

« On offre des services à plus d’une municipalité, mentionne le maire. Si on crée de la richesse, ça peut avoir un impact [sur les municipalités voisines]. »

M. Audet rappelle que Bonaventure partage sa piscine avec trois communautés, rejoignant 12 000 personnes. De même pour l’aréna, qui rejoint un potentiel de 7500 personnes.

« C’est un impact important pour une population de 2800 habitants », estime-t-il, ajoutant que l’aéroport couvre un bassin de population de 25 000 résidents.

En plus de structurer son développement par l’activité commerciale, le tourisme et l’agriculture, Bonaventure reconnaît l’importance de son histoire.

Le maire fait valoir l’importance du Musée acadien, la présence du parc des familles souches et le fait que la majorité des noms de nos rues sont d’origine acadienne. « On a aussi notre patrimoine bâti », ajoute-t-il.

On a une ville de plus de 250 ans. Notre développement doit tenir compte de nos valeurs, de notre histoire, de nos origines acadiennes.

Roc Audet, maire de Bonaventure

Parmi les autres priorités : le développement d’un parc industriel et l’agriculture.

Bonaventure entend aussi tirer profit de la configuration de son territoire.

« On est entourés de terres agricoles, relève M. Audet. La rivière Bonaventure s’intègre à notre communauté et on a la mer. On a un territoire assez bien organisé. »

Le plan d’action s’échelonne sur 5 ans. « Ça nous donne un horizon de travail et nous serons prêts quand le gouvernement va proposer des programmes », prévoit M. Audet.

Le maire indique qu’il sera intégré au site internet de la municipalité d’ici vendredi.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?