Retour

Bourque : trop tôt pour une séance d’informations

C'est du moins l'avis du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Moreau. Le Cabinet du ministre rappelle que le projet Bourque est toujours en phase exploratoire.

Un texte de Joane Bérubé avec la collaboration de Sylvie Aubut

Selon l’attachée de presse du ministre Pierre Moreau, Catherine Poulin, le ministère estime qu'il ne dispose pas de portrait précis de ce que pourrait être un éventuel projet d’exploitation.

Le ministère étudie toujours le rapport produit par SPROULE pour l’entreprise Pieridae, soit le dernier rapport sur les levés géophysiques réalisés dans le secteur.

Elle rappelle toutefois que le seul permis en vigueur en est un de recherche de pétrole, de gaz naturel et de réservoir souterrain.

Des questions sans réponse

Lundi dernier, la mairesse de Murdochville, Délisca Ritchie-Roussy, le maire de Gaspé et préfet de la MRC de la Côte-de-Gaspé, Daniel Côté et le député indépendant de Gaspé, Gaétan Lelièvre, ont tous trois exhorté le gouvernement d’organiser des séances d’information.

Les trois élus estiment qu'il est impossible d'évaluer l'acceptabilité sociale du projet Bourque si l’information sur les retombées économiques et les risques environnementaux liés aux forages ou à une éventuelle fracturation hydraulique ne sont pas connus.

Par ailleurs, le Cabinet du ministre rappelle que les règlements sur l’exploration, la production et le stockage des hydrocarbures sont actuellement en prépublication et font l’objet d’une consultation qui se terminera vendredi.

Dépendamment des commentaires reçus, le ministre n’exclut pas que des modifications aux règlements soient apportées si nécessaire.

Il y a deux semaines, Pieridae a indiqué que le projet Bourque, présenté jusqu'alors comme un projet gazier, pourrait faire l'objet d'exploration pétrolière.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine