Retour

C'est parti pour l'Ultra-Trail du bout du monde

Le parc national Forillon s'anime cette fin de semaine. Samedi et dimanche, les coureurs en sentier se donnent rendez-vous à l'Ultra-Trail du bout du monde. Des participants du Québec, des Maritimes et du nord-est des États-Unis y sont attendus.

Un texte de Jean-François Deschênes

Les participants ont le choix entre six courses de niveaux différents qui vont de 800 mètres à 50 kilomètres. Elles se déroulent au cœur du parc national Forillon.

Les courses s'adressent aux athlètes de tous les niveaux.

Vendredi après-midi, l'organisation avait reçu 280 inscriptions, en majorité de l'extérieur de la région.

La directrice adjointe de Land's End Racing Canada, Roxanne Tanase-Mason, est certaine que ce nombre augmentera parce que les participants de la région immédiate attendent la dernière seconde pour s'inscrire précise-t-elle. « C'est ça qui était arrivé l'an passé, dans l'ancienne édition qui se passait à Gaspé. Les gens avaient attendu à la dernière minute et c'est encore ça qu'ils font cette année. »

Écoutez l'entrevue de Roxanne Tanase-Mason lors de l'émission Au coeur du monde, avec Marie-Josée Paquette-Comeau.

La course à Forillon n'est pas la première course du genre organisée par Land's End Racing Canada. C'est ce groupe, par exemple, qui a créé les trois Ultra-Trail du mont Albert qui ont lieu en juin.

Retombées économiques

L'expérience des courses dans le parc national de la Gaspésie fait croire à Roxanne Tanase-Mason que les retombées dans le secteur de Gaspé seront intéressantes.

Une coureuse hors de l'ordinaire

Jenny Laflamme est une coureuse et conférencière pour l'Ultra-Trail du bout du monde. Elle s'entretient avec Isabelle Lévesque lors de l'émission Bon pied, bonne heure.

Plus d'articles

Commentaires