Retour

C'est parti pour l'Ultra-Trail du bout du monde

Le parc national Forillon s'anime cette fin de semaine. Samedi et dimanche, les coureurs en sentier se donnent rendez-vous à l'Ultra-Trail du bout du monde. Des participants du Québec, des Maritimes et du nord-est des États-Unis y sont attendus.

Un texte de Jean-François Deschênes

Les participants ont le choix entre six courses de niveaux différents qui vont de 800 mètres à 50 kilomètres. Elles se déroulent au cœur du parc national Forillon.

Les courses s'adressent aux athlètes de tous les niveaux.

Vendredi après-midi, l'organisation avait reçu 280 inscriptions, en majorité de l'extérieur de la région.

La directrice adjointe de Land's End Racing Canada, Roxanne Tanase-Mason, est certaine que ce nombre augmentera parce que les participants de la région immédiate attendent la dernière seconde pour s'inscrire précise-t-elle. « C'est ça qui était arrivé l'an passé, dans l'ancienne édition qui se passait à Gaspé. Les gens avaient attendu à la dernière minute et c'est encore ça qu'ils font cette année. »

Écoutez l'entrevue de Roxanne Tanase-Mason lors de l'émission Au coeur du monde, avec Marie-Josée Paquette-Comeau.

La course à Forillon n'est pas la première course du genre organisée par Land's End Racing Canada. C'est ce groupe, par exemple, qui a créé les trois Ultra-Trail du mont Albert qui ont lieu en juin.

Retombées économiques

L'expérience des courses dans le parc national de la Gaspésie fait croire à Roxanne Tanase-Mason que les retombées dans le secteur de Gaspé seront intéressantes.

Une coureuse hors de l'ordinaire

Jenny Laflamme est une coureuse et conférencière pour l'Ultra-Trail du bout du monde. Elle s'entretient avec Isabelle Lévesque lors de l'émission Bon pied, bonne heure.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine