Retour

Caisse de dépôt et Cimenterie McInnis : réaction des élus gaspésiens

Le maire de Port-Daniel-Gascons, Henri Grenier, considère que la prise de contrôle du projet de Ciment McInnis par la Caisse de dépôt et placement du Québec est une très bonne nouvelle pour sa municipalité.

Il affirme que le réinvestissement de 250 millions de dollars de la Caisse et de la société BlackRock va permettre au projet d'aller de l'avant, malgré les dépassements de coûts de près d'un demi-milliard de dollars.

« Ce qui est important, c'est que ça démarre le plus rapidement possible », ajoute le maire.

La préfète de la MRC du Rocher-Percé, Nadia Minassian, estime que c'est une erreur de comparer ce projet avec l'échec de la modernisation de la Gaspésia, à Chandler, après d'importants dépassements de coûts.

« C'était uniquement des intérêts gouvernementaux dans le cas de la Gaspésia. Et on était aussi dans un conjoncture extrêmement défavorable. Dans le cas de Ciment McInnis, on voit que le marché est en expansion et on a des investisseurs privés qui continuent de se manifester. Alors on a tout pour croire que le projet sera une réussite », affirme-t-elle.

De leur côté, les résidents de la région de Port-Daniel-Gascons et les travailleurs sur le chantier se disent soulagés par cette prise de contrôle de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

« Je pense qu'à long terme, le projet va être bénéfique. Du fait qu'il y a un terminal maritime et aucun transport terrestre. Je pense qu'ils vont sauver de l'argent là. La carrière va être exploitable à long terme aussi », mentionne une résidente de Port-Daniel-Gascons.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine