La Ville de Carleton-sur-Mer a fait le point, mercredi soir, sur les démarches en cours pour l'acquisition des installations portuaires et du Quai des arts.

Un texte de Joane Bérubé

Environ 140 personnes ont répondu à l'invitation de la Ville, qui mène depuis plusieurs semaines d'importants pourparlers tant avec le gouvernement du Québec qu'avec Transports Canada et le ministère des Pêches et des Océans.

L'administration municipale voulait ainsi présenter toutes les contraintes auxquelles elle devait faire face pour mener à bien le projet d'acquisition des infrastructures.

Le 20 juillet dernier, la Ville avait manifesté officiellement à Transports Canada son intention d'acquérir le quai de Carleton-sur-Mer, qui est sur la liste des infrastructures excédentaires.

Si personne ne s'en porte acquéreur, l'installation sera à terme condamnée et enrochée. C'est un scénario que la municipalité ne peut pas envisager, rappelle le responsable du développement économique et touristique de Carleton-sur-Mer, Alain Bernier.

Le quai, souligne-t-il, est situé en plein cœur de la zone touristique. Il est toujours utilisé pour la pêche commerciale, la mariculture, le nautisme ou les excursions en mer.

De multiples étapes et de multiples partenaires

La Ville s'affaire donc depuis quelques semaines à préparer sa proposition d'acquisition. « C'est assez complexe, tout ce que ça prend comme documents, comme investissements, comme calendriers », commente M. Bernier.

La Municipalité de Carleton-sur-Mer ne peut pas négocier avec le gouvernement fédéral sans l'accord du gouvernement du Québec. « C'est le ministère des Affaires municipales qui nous chapeaute dans toutes nos actions », précise Alain Bernier.

Le quai actuel appartient à Transports Canada, mais le quai éperon, le brise-lame et la rampe de mise à l'eau appartiennent à Pêches et Océans. À la fin du processus, la Ville deviendra propriétaire d'une petite partie du quai destinée aux activités sportives et touristiques. « C'est compliqué, explique Alain Bernier, parce que c'est une première au Canada. »

Le projet, conçu avec les usagers locaux, a été jusqu'ici présenté à différents paliers de gouvernement. Une rencontre très importante a eu lieu le 23 septembre avec de hauts fonctionnaires, soit les directeurs de Transports Canada et de Pêches et Océans pour la région du Québec. « On réussit à respecter les demandes de chacun. Depuis ce temps-là, on accélère », assure M. Bernier.

Pas avant 2019

Carleton envisage de déposer sa proposition d'acquisition d'ici 15 mois, soit à la fin de 2017, ce qui permettrait de lancer les appels d'offres au printemps pour effectuer les réparations. Les travaux pourraient être lancés à l'automne 2018 pour un transfert à Pêches et Océans en 2019.

En attendant, Pêches et Océans a avisé la douzaine de pêcheurs qui utilisent les installations qu'ils ne pourraient plus accoster sur une partie du quai en raison de sa détérioration.

Le ministère ne peut pas réparer cette section puisqu'elle appartient à Transports Canada. « On est en train, indique Alain Bernier, de travailler à un scénario pour l'installation de quais flottants afin de maintenir les activités de pêche commerciale. C'est un pansement en attendant que le grand projet se réalise. »

Quai des arts : une transaction dans quelques semaines

Par ailleurs, la Ville est aussi en voie d'acquérir le Quai des arts, soit le centre culturel de Carleton-sur-Mer qui abrite la bibliothèque, la salle de spectacles, des ateliers et des salles d'exposition.

Le bâtiment appartient à un organisme sans but lucratif qui loue ses locaux aux différents organismes culturels. « C'est très lourd pour eux. Ailleurs, ce sont les municipalités qui gèrent ça », explique Alain Bernier. Le budget du quai est équilibré et le transfert à la municipalité ne pose pas de problème puisqu'il s'agit essentiellement d'une gestion d'immeuble.

Les parties intéressées travaillent depuis plusieurs mois à ce dossier, qui devrait être terminé dans les prochaines semaines.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque