Retour

Carleton-sur-Mer : les citoyens demandent un référendum sur un emprunt de 2.7 M$

Au total, 519 personnes ont signé lundi un registre pour demander un référendum sur le règlement d'emprunt de 2,7 millions de dollars pour financer les fêtes du 250e de la municipalité. Les opposants devaient amasser 353 signatures pour qu'un référendum soit nécessaire avant d'autoriser l'emprunt.

Un texte de Joane Bérubé

Cet argent devait financer divers travaux d'infrastructures que la Municipalité souhaitait réaliser dans le cadre des fêtes du 250e anniversaire qui se dérouleront l'an prochain.

La Ville envisageait entre autres de réaménager la halte routière de Saint-Omer, de reconstruire le kiosque touristique, d'ajouter des aires de jeux pour enfants au camping municipal ou d'aménager une agora en bois.

Ces installations auraient été comme un legs à la population, explique le maire de Carleton-sur-Mer Denis Henry.

Plusieurs contribuables, qui ont signé le registre, l'ont fait parce qu'ils craignaient une hausse de leurs taxes, même si les élus ont soutenu que ce ne serait pas le cas.

Campagne sur les réseaux sociaux

Selon le maire Denis Henry, plusieurs signataires ont été mal informés. Il y a eu, dit-il, une campagne de désinformation sur Facebook. Certaines ont même raconté qu'il y aurait un 3e étage au bâtiment du golf, poursuit le maire. Contrairement à ce qui a été véhiculé, ces projets ne sont pas directement liés au 250e anniversaire de Carleton-sur-Mer, affirme le maire.

Le maire ajoute que d'autres ont voté sans nécessairement savoir pourquoi. « Il y avait deux règlements d'emprunt, dont un de 140 000 $ pour un immeuble. Et il y a des habitants de cet immeuble qui ont voté contre ce dernier règlement », précise Denis Henry.

Le maire est frileux à l'idée de tenir un référendum. « On n'est pas rendu là, je ne souhaite pas un référendum parce que cela crée beaucoup de dissension dans la population », estime M. Henry.

Les élus vont se rencontrer mardi soir pour déterminer la suite des choses.

Avec la collaboration de Léa Beauchesne

Plus d'articles

Commentaires