Retour

Carleton-sur-Mer ramenée à l’ordre par le gouvernement du Québec

Le taux de taxes des citoyens du secteur Carleton-sur-Mer est près de 20 % plus élevé que ceux du secteur Saint-Omer. Pourtant, ces taux devraient être égaux depuis 2006.

Pour une résidence de 150 000 $, les citoyens de Carleton verront leur compte de taxes augmenter de 10 $. Pour ceux de Saint-Omer, l'augmentation sera beaucoup plus notoire et oscillera autour de 125 $.

Il s’agit respectivement de hausses de 0,6 % et de 4,29 %.

Malgré l’augmentation, l’écart demeure marqué. Toujours en prenant l’exemple d’une résidence de 150 000 $, le citoyen de Carleton devra payer près de 1550 $ en taxes, alors que celui de Saint-Omer s’en tirera avec une facture de 1250 $.

Une exigence légale

La municipalité a été ramenée à l’ordre à plusieurs reprises par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire du Québec (MAMOT) afin d’équilibrer ses taux de taxation.

Une lettre du ministère a été rendue publique lundi soir par la municipalité lors de la présentation de son budget 2017.

Le sous-ministre Marc Croteau y avise la Ville qu'à la suite du regroupement des deux paroisses en 2000, « …l’écart entre les taux applicables aux deux secteurs devrait être progressivement réduit, jusqu’à uniformisation après cinq ans ».

C’est-à-dire que les taux de taxation devraient être les mêmes, partout à Carleton-sur-Mer, depuis 2006.

Encore une fois cette année, la Ville ne pourra se conformer au règlement.

Il y a eu un oubli des conseils municipaux de l’époque. C’est au conseil de ville, à la lumière des informations qu’on a, de déterminer si l'on doit augmenter les taux de taxes.

Denis Henry, maire de Carleton-sur-Mer

Budget équilibré et fêtes à l’horizon

La municipalité a tout de même présenté un budget équilibré qui atteint 7,4 millions $ pour la prochaine année.

Le projet majeur pour 2017 est certainement celui du 250e anniversaire de Carleton-sur-Mer. Celui-ci inclut plusieurs aménagements permanents.

La Ville a également annoncé une augmentation des services d’aqueduc et d’égouts de 50 $, passant de 505 à 550 $. Ces services doivent s’autofinancer selon la Loi sur les cités et villes, ce qui n’était pas le cas au tarif antérieur.

Moins de déchets

Puisque les citoyens recyclent de plus en plus, la Ville a de moins en moins de déchets à envoyer au site d’enfouissement technique.

Moins de tonnes de déchets à enfouir signifie une plus petite facture pour les matières résiduelles.

C’est pas un cadeau, c’est vraiment parce que les gens récupèrent beaucoup!

Denis Henry, maire de Carleton-sur-Mer

La facture passe donc de 212 $ à 190 $ par ménage.

Plus d'articles

Commentaires