Retour

Cégeps dans l'Est : une rentrée sous le signe des compressions

À quelques jours de la rentrée, les cégeps de l'Est du Québec doivent composer avec d'importantes compressions budgétaires.

Au cégep de la Gaspésie et des îles par exemple, la direction a dû trancher dans le vif. Les coupes budgétaires ont entraîné la suppression de l'équivalent de 20 emplois, dont 15, à temps complet.

« Pour l'instant, les enseignants n'ont pas été touchés par les compressions. Donc, au niveau des programmes offerts, des cours offerts, et tout ça, ce n'est pas dans ce secteur-là de notre budget qu'il y a eu des compressions. C'est vraiment au niveau des services connexes, soit les services à l'enseignement, secrétariat, conseillers pédagogiques, ces choses-là, ou services aux étudiants », d'expliquer le directeur des études du cégep de la Gaspésie et des Îles, Louis Bujold. 

Au cégep de Sept-Îles, au contraire, les compressions ont pu être absorbées sans que la direction fasse de mises à pied.

« Ce en quoi les compressions nous ont touchés naturellement c'est dans notre capacité d'investir dans notre développement, c'est-à-dire d'investir dans nos équipements, d'investir dans de nouvelles infrastructures. Mais, pour ce qui est des services aux étudiants, pour ce qui est de nos effectifs en terme de personnel, rien n'a été affecté », fait remarquer le directeur général Donald Bhérer.

Des directions en réflexion

À Rivière-du-Loup, le cégep tente de trouver des solutions pour augmenter ses revenus pour compenser des compressions de l'ordre de 1,4 million de dollars depuis quatre ans.

« On pourrait facilement céder à la morosité ambiante pis de se décourager et se dire bon on va se retrouver en plan de redressement ou n'importe quelle remarque de cette nature-là. On a aussi le choix de dire, bien les ressources qui nous reste, on va les investir à des endroits où ça peut nous rapporter, qui peuvent contribuer à nous amener des étudiants où à diversifier l'offre de services », explique le directeur général, René Gingras.

Quant à la direction du cégep de Rimouski , elle affirme qu'elle doit jongler avec plusieurs options avant de présenter son budget, qui doit être amputé de près de 1,3 million de dollars. Le budget de l'institution rimouskoise devrait être déposé en septembre.

D'après les informations d'Élise Thivierge

Plus d'articles

Commentaires