Retour

Centre de ski Pin rouge : vers l'équilibre budgétaire

Pour la première fois de son histoire, la Corporation qui gère le centre de ski Pin rouge à New Richmond se dirige vers l'équilibre budgétaire.

Pour le parc régional Petite Cascapédia, qui gère aussi le camping de la Pointe-Taylor, il s'agit d'une première en 13 ans.

Une partie de ces résultats est attribuable à la location des chalets. L'achalandage au cours de la saison estivale a été exceptionnel. Les réservations de chalets ont quadruplé passant de 390 à 1565 nuitées.

Depuis sa création en 2003, 12 millions de dollars ont été investis dans le parc régional. Et depuis, les déficits s'accumulent, dont 351 000 $ pour la seule année 2013.

La nouvelle direction générale est donc très fière de son bilan.  Le directeur général Benoit Trépannier explique que l'équipe a fait beaucoup de promotion. L'offre de location des chalets et des résidences de Pin rouge a été inscrite sur une dizaine de sites de réservation, ce qui n'avait pas vraiment été effectué auparavant.

Les 32 chalets de pin rouge ont été pleins, du 12 juillet au 15 août.

M. Trépannier croit aussi que l'affluence générale a joué un rôle dans l'atteinte des objectifs budgétaires.

La Ville de New Richmond, qui a investi des centaines de milliers de dollars pour éponger les déficits au fil des ans, se réjouit de ce revirement positif.

Le maire, Éric Dubé, explique que la Ville avait investi 3 millions dans le projet et qu'elle verse encore 150 000 $ par année pour rembourser cette première contribution. « C'est sûr qu'on est contents », commente le maire Dubé.

Tous ces bons résultats de l'été ont permis d'éponger le déficit de la saison hivernale qui s'élévait à 80 000 $.

Le parc régional rapporte plus de 1,4 million de dollars de retombées directes dans la communauté, et embauche une soixantaine de travailleurs à temps plein. 

Avec les informations de Pierre Cotton

Plus d'articles

Commentaires