Retour

Changement de stratégie dans le dossier de la Dre Paradis à Blanc-Sablon

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord mandate un avocat en interne pour le représenter dans le dossier de la Dre Élisabeth Paradis, du point de service de la Basse-Côte-Nord.

Depuis 2012, le ministère de la Santé a déboursé plus de 1 400 000 $ en frais d'avocat à la firme externe Robinson Sheppard Shapiro pour défendre sa décision de ne pas renouveler les droits de pratique de la médecin.

Le président-directeur général du CISSS, Marc Fortin, souligne que ce changement entraîne un « repositionnement » et que des pourparlers auront lieu prochainement avec les différentes instances engagées dans le dossier.

Marc Fortin estime que l'intervention du ministre de la Santé Gaétan Barrette, au sujet de la Dre Élisabeth Paradis, était justifiée. Gaétan Barrette avait affirmé qu'il s'était dépensé assez d'argent dans le dossier qui oppose le CISSS de la Côte-Nord et la Mme Paradis.

« L'intervention du Dr Gaétan Barrette était tout à fait légitime, étant donné les circonstances. C'est à nous de voir comment on peut faire en sorte que la population peut être mieux desservie, compte tenu de la problématique reliée à la situation », maintient-il. 

La Cour supérieure doit se pencher sur le dossier en octobre. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine