Retour

Chantier de la Romaine : la Minganie réclame le maintien en poste d'une employée d'Hydro-Québec

La MRC de la Minganie conteste la décision d'Hydro-Québec de remplacer la conseillère en impact socio-économique du projet de complexe hydroélectrique de la Romaine par une conseillère en relation avec le milieu.

Selon le préfet Luc Noël, la MRC de la Minganie et la société d'État ont signé, en 2008, une entente dans laquelle il était précisé que la conseillère en impact socio-économique Marthe Nadeau occuperait le poste jusqu'à la fin des travaux en 2020.

Le préfet de la MRC de la Minganie est prêt à aller devant les tribunaux pour faire respecter l'entente conclue avec Hydro-Québec.

Luc Noël s'inquiète des conséquences du départ de Marthe Nadeau.

« Mme Nadeau connaît toutes nos entreprises et la capacité de ces entreprises-là de soumissionner sur des contrats d'Hydro-Québec, de 1. De 2, Mme Nadeau connaît aussi très bien à l'interne Hydro-Québec et ses rouages pour favoriser justement la soumission de nos entreprises à ces contrats-là », a-t-il soutenu.

Hydro-Québec réagit

Par voie de communiqué, la société d'État a justifié sa décision et insiste sur le fait qu'elle respecte les engagements pris lors de la signature de l'entente avec la MRC en 2008.

La compagnie fait valoir qu'au moment du transfert des activités vers la direction régionale au début 2016, deux centrales seront déjà en exploitation. Hydro-Québec estime que la grande majorité des contrats pour la construction de l'ensemble du complexe de la Romaine aura déjà été attribuée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ils en repêchent par milliers chaque année à Amsterdam





Rabais de la semaine