Retour

CHSLD de Matane : des préposés aux bénéficiaires brisent le silence

Des préposés aux bénéficiaires du CHSLD de Matane brisent le silence. Deux d'entre eux ont accepté de témoigner de leur réalité quotidienne à condition de protéger leur anonymat. Ils craignent des représailles de la part de leur employeur, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent.

Les préposés dénoncent le non-remplacement du premier absent, une situation presque permanente depuis deux mois et qui a des impacts bien réels pour le bien-être des résidents, selon eux.

Ce témoignage survient une semaine après la sortie de leur syndicat. Pour sa part, le CISSS du Bas-Saint-Laurent n'a pas voulu réagir après ces témoignages. Par contre, il avait publié un communiqué au lendemain de la conférence de presse du syndicat.

Le Centre de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent démentait les informations avancées mardi par la CSN.

L'organisation syndicale y dénonçait la surcharge de travail et la dégradation des soins. La directrice du programme Soutien à l'économie des personnes âgées, Cathy Bérubé, affirme que les soins sont adaptés à chaque personne.

« Si un bain doit être donné à un, il sera donné à un. Si un bain doit être donné à deux, il sera donné à deux », dit-elle.

Selon Cathy Bérubé, le personnel n'a pas reçu la consigne de taire certaines situations aux familles.

Plus d'articles

Commentaires