Retour

Ciment McInnis : l'intervention de la Caisse de dépôt est une honte, dit Greenpeace

Greenpeace Canada qualifie le nouvel investissement de 125 millions de dollars de la Caisse de dépôt et placement du Québec dans Cimenterie Mcinnis de « véritable honte ».

L'organisme doute que le projet de cimenterie situé à Port-Daniel-Gascons en Gaspésie puisse être rentable, en raison des dépassements de coûts de 450 millions de dollars.

« Pour nous, ça commence drôlement à ressembler à un scandale financier. On se dirige vers quelque chose qui ressemble à un éléphant blanc, mais il est teinté de brun en raison de la pollution. Au minimum, c'est dilapider les fonds publics cet investissement », lance Patrick Bonin, responsable de la campagne climat-énergie, chez Greenpeace.

La participation financière du gouvernement québécois et de la Caisse de dépôt et placement du Québec va à l'encontre de la tendance mondiale de réduction des gaz à effet de serre, ajoute-t-il.

« On a de la difficulté à s'expliquer ce projet-là. Il est plus que temps que la Caisse de dépôt et placement se dote d'une politique d'investissements qui soit respectueuse et en cohérence avec la lutte contre les changements climatiques alors qu'elle fait exactement le contraire », conclut-il.

De son côté, la députée de Québec solidaire, Manon Massé a affirmé dans un communiqué qu'il s'agit d'une « désastreuse aventure » et affirme que le gouvernement n'aurait jamais dû financer et autoriser la mise en chantier de Ciment McInnis.

Plus d'articles

Commentaires