Retour

Cinq candidats s'affronteront à la mairie de Percé

Outre les cinq candidats à la mairie, 17 candidats se disputent sept postes de conseillers. Un seul candidat, Nicolas Sainte-Croix, a été élu conseiller sans opposition au siège no 8.

Un reportage de Bruno LelièvreRésultat d’une fusion municipale réalisée en 1971, Percé est à la fois une grande municipalité, avec sa superficie de 428 km², et une petite municipalité puisque sa population dépasse à peine 3300 habitants.

Percé, c'est donc un regroupement d’anciennes municipalités, Saint-Georges-de-Malbaie, Bridgeville, Canne-de-Roches, Barachois, Coin-du-Banc, Cap-D’Espoir et Val d’Espoir, qui ont chacune conservé leur cachet et leur identité.

Les familles de ces villages, Thompson, Boyle, Patterson, Renaud, Bourget, Méthot, Colin, Blais, Langlois, Nicolas sont tricotées serrées.

La communauté de Percé s’est malgré tout déchirée l’an dernier à la suite d’un référendum sur un projet de développement économique.

Le maire, André Boudreau, et plusieurs conseillers souhaitaient aménager une nouvelle rue de l’arrondissement patrimonial du village de Percé afin de stimuler les activités touristiques dans un axe mer et montagnes.

Le projet a divisé le conseil municipal et a été rejeté par les citoyens. Les conseillers et le maire, favorables au projet, ont démissionné.

La municipalité est depuis sous la tutelle des affaires municipales.

Les élections du 5 novembre sont vues par plusieurs citoyens comme une occasion de reprendre les rênes de leur développement.Élections à Percé : la parole aux électeurs!

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine