Retour

Compressions en éducation : chaînes humaines autour de cinq écoles gaspésiennes

Comme ailleurs au Québec, des parents ont créé des chaînes humaines autour de cinq écoles gaspésiennes, mardi matin, pour dénoncer les compressions dans le milieu de l'éducation.

Ces chaînes humaines ont été formées autour de 240 écoles dans 15 régions du Québec. Les deux écoles de Cap-Chat y ont participé, ainsi que celles de Saint-Majorique, Sainte-Anne-des-Monts et Bonaventure..

Mère de trois enfants qui fréquentent l'école primaire l'Escabelle de Cap-Chat, Jacinthe Girard a participé au mouvement qui regroupait des enseignants, des parents et des représentants syndicaux.

Jacinthe Girard estime qu'il y avait environ 50 personnes. « L'événement s'est créé seulement hier sur Facebook, explique-t-elle. Un professeur a décidé d'inscrire notre école. »

Déplorant, entre autres, la diminution des services en éducation spécialisée et des heures de bibliothèque, elle juge essentiel le maintien des services offerts.

Plus d'articles

Commentaires