Retour

Compressions en santé : plus de la moitié des infirmières songeraient à quitter la profession

Épuisement, sentiment de ne pas avoir accompli son devoir, surcharge de travail... les professionnels de la santé sont à bout de souffle et n'ont plus le temps de donner les soins de base à leurs patients, selon un récent sondage mené par la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) au Bas-Saint-Laurent.

Un texte de Julie Tremblay

Selon ce sondage, 57 % des 263 professionnels de la santé consultés disent qu'ils envisagent de quitter leur emploi si les conditions de travail ne s'améliorent pas, tandis que 61 % pensent quitter complètement la profession.

La présidente de la FIQ, Régine Laurent, affirme que les compressions de 20 millions de dollars annoncées en juin par le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent empêche les infirmières de faire leur travail adéquatement et compromet sérieusement la qualité et la sécurité des soins dispensés.

Par exemple, 86 % des personnes interrogées rapportent ne pas avoir le temps de renseigner les patients sur les indications et contre-infications relatives à leurs médicaments :

Quand on n'a pas le temps d'expliquer les effets secondaires d'une médication aux patients, [...] on nous force à travailler contre notre volonté et notre code de déontologie. Et si par malheur il arrive quelque chose, je suis responsable, je viens de lui donner la médication...

Régine Laurent, présidente de la FIQ

Des solutions?

Selon Régine Laurent, l'une des façons de s'assurer de dispenser des soins de qualité est de désengorger le système de santé en créant de petites cliniques gérées par des infirmières praticiennes, comme c'est le cas en Ontario.

Régine Laurent ajoute toutefois que cela prendra du courage politique pour créer de telles cliniques, et réitère que « ce n'est pas tout le monde, à chaque visite, qui a besoin de voir un médecin. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine